MosaHYc

Creos / Encevo / GRTgaz

Porté par les opérateurs de réseaux de distribution Creos (Allemagne) et de transport GRTgaz (France) en coopération avec le groupe énergétique Encevo (Luxembourg), le projet transfrontalier mosaHYc (Moselle Sarre Hydrogène Conversion) vise à établir un réseau de 100 km de canalisations d’hydrogène dans la Grande Région. 70 km proviendront d’une infrastructure de transport de gaz naturel, en partie hors service, qui sera reconvertie à l’hydrogène. Grâce aux 30 km de pipelines à hydrogène qui viendront agrandir cette infrastructure, un premier réseau d’hydrogène en îlot verra le jour.

Les infrastructures existantes situées entre Völklingen (Allemagne), Carling (France), Bouzonville (France) et Perl (Allemagne) seront évaluées au regard de leur adaptabilité au transport de l’hydrogène. Les nouvelles constructions débuteront pour l’essentiel à Bouzonville pour s’étendre jusqu’à Dillingen. La capacité du réseau en îlot pourra atteindre, en fonction de la pression de fonctionnement maximale, jusqu’à 120.000 m3/h. La mise en route du réseau hydrogène est prévue en 2026, et dès 2030, 60.000 t d’hydrogène devront être transportées par an. A l’avenir, mosaHYc permettra d’accélérer le développement d’un marché interrégional de l’hydrogène.

Le projet franco-allemand-luxembourgeois mosaHYc a comme ambition d’être un projet européen et transfrontalier pionnier dans la Grande Région englobant la Sarre, le Grand Est et le Luxembourg, en offrant une première infrastructure servant de modèle pour le transport transfrontalier de l’hydrogène. mosaHYc est un maillon essentiel dans le rapprochement entre les producteurs et les consommateurs d’hydrogène dans la région : grâce à mosaHYc, les producteurs potentiels d’hydrogène auront la possibilité d’injecter leur énergie en toute sécurité dans le réseau, tandis que les consommateurs d’hydrogène pourront bénéficier des quantités requises par leurs procédés industriels.

L’objectif à long terme de mosaHYc d’une économie européenne neutre en carbone s’inscrit dans la stratégie pour l’hydrogène adoptée par la Commission Européenne. Pour y parvenir, il s’agit de développer un projet multisectoriel, sachant qu’une seule approche serait insuffisante. Grâce à l’infrastructure de ce projet, l’hydrogène pourra être mis à disposition, comme combustible ou source d’énergie, des secteurs de l’industrie, de la mobilité, de la reconversion en électricité et de la production de chaleur dans la Grande Région.

mosaHYc est un projet transfrontalier d’infrastructure hydrogène exemplaire. Ce réseau européen à l’échelle régionale se révèlera également indispensable à une plus grande échelle : la demande d’hydrogène ne pouvant pas, dans le futur, être uniquement couverte par des initiatives locales, il s’agira d’assurer à l’avenir l’importation de l’hydrogène vert nécessaire en provenance de pays plus éloignés. C’est cette ambition qui permettra de garantir sur le long terme l’approvisionnement en hydrogène, dans un contexte d’utilisation croissante de nouvelles technologies hydrogène et d’augmentation de la demande en hydrogène. Pour la Grande Région, mosaHYc sera l’élément clé qui lui permettra de se relier au réseau European Hydrogen Backbone.

Nom de la société

Creos / Encevo / GRTgaz
Intitulé du projetMosaHYc

Transport d’hydrogène (en tonnes par année)

60 000

Longueur (en km)

100

Investissement (en Md. €)

85

Nombre d’emplois crées

5

Contact:

GRTgaz :

Mme Sylvie ANTONINI Portable : +33 7 60 53 33 10 sylvie.antonini@grtgaz.com

www.grtgaz.com