H2Syngas

L’industrie sidérurgique sarroise, avec les entreprises Dillinger et Saarstahl, joue un rôle clé en tant que consommateur industriel dans le développement stratégique d’une chaîne de valeur régionale transfrontalière de l’hydrogène. L’utilisation de l’hydrogène est en effet indispensable pour réduire les émissions dans les procédés de l’industrie sidérurgique.

En 2020, Dillinger et Saarstahl avaient déjà mis en service une installation de production d’acier basée sur l’hydrogène – le système dit d’injection de gaz de coke – dans les deux hauts fourneaux, exploités par la filiale commune ROGESA Roheisengesellschaft Saar mbH. Les deux entreprises ont ainsi pu réduire davantage leurs émissions de carbone tout en créant les conditions nécessaires à l’utilisation de l’hydrogène vert. La technologie développée dans le cadre du projet innovant appelé « H2SYNgas » doit maintenant permettre d’utiliser les gaz de procédé de l’entreprise ainsi que d’importantes quantités d’hydrogène dans les procédés de haut fourneau. Le gaz de synthèse généré à partir des gaz de procédé de l’entreprise sera enrichi en hydrogène. Ce gaz de mélange, riche en hydrogène, sera ensuite utilisé à la place du coke comme agent réducteur destiné à réduire le minerai de fer dans les procédés de haut fourneau, évitant ainsi les émissions de CO². En adoptant cette nouvelle technologie innovante qu’est l’injection de gaz de coke, SHS – Stahl-Holding-Saar s’apprête à franchir une nouvelle étape dans la production d’un acier neutre en CO² en Sarre.

Nom de la sociétéSHS- Stahl Holding Saar
Intitulé du projetH2SYNgas
Consommation d’hydrogène d’ici 2026 (en tonnes par année)Env. 12.800
Consommation d’hydrogène d’ici 2029 en décarbonant avec l’injection de gaz de coke (en tonnes par année)50.000
Tonnes de CO² évitées chaque année d’ici 2029915.000